Partagez cet article

La technologie Docker pour l’infrastructure technique de Touch and Sell

Lorsque l’on présente une solution, on a tendance à s’arrêter aux caractéristiques produit et aux bénéfices clients.

Et les spécificités plus techniques telles que le développement logiciel ou le déploiement (très propre au secteur du digital) sont rarement précisées voire mises aux oubliettes car trop long à expliquer. La vocation de cet article est de vous aider à mieux comprendre sur « quoi » repose la solution Touch and Sell mais également de découvrir le travail de nos développeurs adorés. Pour cela, une série d’articles suiveront sur l’infrastructure technique de Touch & Sell et notamment l’utilisation de la technologie Docker. Bien évidemment, les articles seront exclusivement rédigés par des experts du sujet : nos développeurs.

small_h-trans.png

Pour ceux qui n’ont jamais entendu parler de Docker, il faut savoir que c’est une technologie qui a bousculé le modèle des grands cloud jusqu’ici fermé. Sur 1 000 professionnels interrogés dans le cadre du dernier baromètre de RightScale sur le marché du cloud (State of Cloud Report)40% d’entre eux affirment avoir recours à des conteneurs Docker. Véritable logiciel adoré des développeurs, il existe une documentation dédiée sur cette technologie open source sur StackOverFlow, où plusieurs milliers de pages lui sont déjà consacrées.

Amateur ou non de ce type de technologie, on vous explique son intérêt et comment Touch and Sell l’utilise.


Qu’est ce que Docker ?

Docker est une technologie qui permet d’isoler les composants d’une infrastructure serveur (ou IT infrastructure) au sein de conteneurs (ou containers). Chaque conteneur contient un composant de l’infrastructure (base de données, application, serveur web…) et peut être relié aux autres conteneurs pour former une infrastructure telle la construction d’un bâtiment.

Ce qu’apprécient les développeurs chez les conteneurs Decker est qu’ils permettent d’accèlerer le déploiement. Comment ? Ils ont l’énorme avantage d’être plus légers qu’un serveur, les basculer d’un environnement de développement peut donc se faire en un seul clic et permettent à terme de réduire les coûts. Docker est souvent apparenté à une VM (Virtual Machine) par rapport à son utilisation, il n’a pourtant rien à voir techniquement à une machine virtuelle

 

3.png 

Des process internes plus performants

Docker est utilisé chez Touch and Sell pour tous les outils internes. Il propose un format commun pour la livraison de logiciel et une plateforme de publication, le Docker Hub, qui propose de nombreux outils de développements. Déployer les applications sur les serveurs internes est un jeu d’enfant avec cette technologie. Facile d’utilisation, Docker est aussi utilisé pour garantir le bon fonctionnement des applications, l’archivage des données tout en simplifiant l’administration.

 

Des développements simplifiés et sécurisés

Outre l’utilisation interne, le logiciel Docker peut être également utilisé pour le développement, le déploiement et l’hébergement du back-office de l’application commerciale. En tirant profit de la légèreté des conteneurs (vous l’aurez compris, c’est le grand point fort de Docker !), les développeurs peuvent ainsi créer une infrastructure complète sur leur machine. Et surtout, construire leur propre back-office en reproduisant à l’identique l’infrastructure de production. En reproduisant celle-ci, l’équipe technique corrige en amont et anticipe les éventuels problèmes liés au déploiement. Une sécurité ainsi renforcée et une baisse du taux d’incidents sur les déploiements.

Pendant le déploiement en production, Docker livre les conteneurs prêt à l’emploi qui s’adaptent à chaque environnement. Les développeurs ont donc juste à s’assurer du bon fonctionnement de l’application. Une fois le test jugé concluant, il suffit de recréer un conteneur similaire à celui testé lors des développements pour déployer une nouvelle version de l’application. Construire des modèles plus complexes d’infrastructure est également plus simple en tirant profit de la légèreté des conteneurs. Les développeurs peuvent ainsi mettre en place des processus de déploiement plus complexes et déployer le back-office sans aucune interruption de service. 

Je télécharge la demo

Le phénomène Docker n’a pas fini de faire parler de lui et lance prochainement un app store en ligne. L’objectif : distribuer leurs applications sous forme de conteneurs Docker aux éditeurs. Une croissance éclaire qui risque de faire quelques jaloux !

Les détails techniques, la stratégie de déploiement ou encore l’archivage des données des développeurs Touch and Sell grâce à Docker seront les sujets abordés prochainement sur le blog Touch and Sell.

 


Partagez cet article

Orientation non prise en charge

Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre appareil en mode portrait.